CELINE MARTIN « L’intrépide »

Céline voit le jour à Alençon en 1869, septième de la famille Martin. Décidée et volontaire dès son plus jeune âge, elle est pleine de vie. L’ambiance de piété à la maison la marque pour toujours. Quand Thérèse nait, les deux petites filles deviennent inséparables. Hélas, madame Martin meurt en 1877. Celine s’attache toujours plus à son père et choisit sa grande soeur Marie comme mère. Mais c’est Pauline qui s’occupera surtout d’elle. La famille s’installe à Lisieux. Elle entre à l’école de l’abbaye. C’est une très bonne élève, sauf en arithmétique. Esprit curieux de tout, elle aime approfondir. Sa première communion en 1880 la marque profondément. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est la vie de famille intense qu’on vit aux Buissonets. Son talent de dessinateur se précise. Mais, à nouveau, tout va changer : Marie et Léonie choisissent la vie religieuse. Céline qui vient de finir ses études prend plus de place dans la vie de la maison.

Tous les détails sur Céline Martin : http://paroissesaintjean.org/wp-content/uploads/2022/03/CELINE-MARTIN.pdf

Bernard Leroy

Next Post

25 mars 2022, la consécration de la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie

jeu Mar 24 , 2022
version PDF Le pape François a appelé les prêtres et évêques du monde entier à s’unir à la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur immaculé de Marie qu’il fera le 25 mars en récitant, en union avec lui, l’acte de consécration. Voici le texte de la prière […]

Articles récents